option_actu
 
Identifiant : Mot de passe :
Connexion
à l'espace partagé
Mot de passe oublié ?
           


 
 
 
 
 
 






Soutenance de thèse de Raphaël MALANGIN

Le 27 Octobre 2017 à 14:00

Axe 2 : RIVALITES ET ACCOMMODEMENTS : RELATIONS INTERNATIONALES, DIPLOMATIE ET GUERRE

Raphaël MALANGIN, doctorant en histoire contemporaine sous la direction de Jacques WEBER, Professeur émérite d'histoire contemporaine au CRHIA (Université de Nantes), soutiendra sa thèse sur le thème :

Renoncer à l'Inde ?

Comptoirs, agents et aventuriers aux Indes orientales à la fin du 18ème siècle (1761-1785)

Résumé :

Après l'anéantissement des entreprises françaises en Inde lors de la prise de Pondichéry, en 1761, suivie par la faillite de la Compagnie des Indes en 1769, la France d'Ancien Régime doit reconsidérer entièrement sa présence en Inde dans la dernière partie du 18ème siècle, sa politique comme ses moyens d'action. Ses établissements, devenus lambeaux de souveraineté en Inde, lui sont rendus en 1763. Ils ont perdu l'essentiel de leur puissance acquise sous le gouvernement de Dupleix entre 1748 à 1753. Abandonnés à une misère criante de 1769 à 1773, désarmés et subissant de plein fouet la crise de la monarchie, ils sont pourtant reconstruits pour souligner une volonté de conserver un pied en Inde. Cette thèse de doctorat cherche à établir le bilan des efforts diplomatiques, militaires, économiques et sociaux de la France pour se maintenir dans la péninsule et à montrer pourquoi le gouvernement de Louis XV et de Louis XVI ne s'est pas soucié de réaffirmer sa présence, a renoncé à toute conquête coloniale, a poursuivi l'idée d'un commerce pacifique et d'une « paix universelle » que garantirait l'équilibre des puissances du sous-continent indien. Discours de principe ou de circonstance, les opinions diffèrent. La position de la France se forme sans doute moins par la prise en compte des réalités indiennes que par celle de ses propres moyens et du postulat qu'elle fait d'un ordre du monde conforme à l'esprit philosophique. Dans les faits, ces raisons s'entrechoquent, laissant un large champ ouvert à l'acteur officiel ou officieux, à l'officier partisan ou à l'aventurier pour qui l'Inde est un domaine d'expérience et d'enrichissement.

Jury :

  • Jacques WEBER – Université de Nantes
  • Nicolas FAUCHERRE – Aix-Marseille Université
  • Jean-François KLEIN – Université du Havre
  • Catherine CLEMENTIN-OJHA –EHESS
  • Philippe HAUDRERE – Université d’Angers

Lieu : Université de Nantes - Campus Tertre - Bâtiment Censive - salle C 248 - Chemin de la Censive du Tertre - 44312 Nantes
Partenaire : ED Sociétés, Temps, Territoires (Université Bretagne Loire)
Contact : Raphaël MALANGIN : malangin.raphael@gmail.com