option_actu
 
Identifiant : Mot de passe :
Connexion
à l'espace partagé
Mot de passe oublié ?
           


 
 
 
 
 
 






Appel à communications "La chancellerie consulaire française (XVIe-XXe s.)"

Le 15 Octobre 2014

Axe 2 : RIVALITES ET ACCOMMODEMENTS : RELATIONS INTERNATIONALES, DIPLOMATIE ET GUERRE

Dans le cadre du consortium « La fabrique consulaire », F. JESNE, MCF en histoire contemporaine au CRHIA – Nantes, lance un appel à communications pour la journée d'études :

La chancellerie consulaire française (XVIe - XXe siècle)

Attributions – organisation – agents – usagers

Organisée le 25 juin 2015

La fonction consulaire a suscité, ces dernières années, l’intérêt toujours croissant de la communauté savante. Les attributions du consul, particulièrement son rôle dans la collecte d’informations et dans l’intermédiation marchande, ont fait l’objet de grandes manifestations scientifiques. Lors de ces événements, le rôle du chancelier, principal collaborateur du consul, est généralement resté dans l’ombre.

Dès le XVIe siècle, on trouve des chanceliers dans les consulats français. Ces hommes sont à fois secrétaire du consul, greffier du consulat et notaire de la nation française. Ce sont eux qui copient les dépêches du consul, qui produisent et enregistrent les actes liés à la navigation et à la vie des Français de leur ressort. La diversité de ces actes est telle qu’elle suscite, dès le XVIIIe siècle, la rédaction de manuels spécifiques destinés à faciliter le travail des chanceliers. Si l’étude de ces manuels permet de bien saisir le périmètre de leur action, elle ne renseigne guère sur la fréquence avec laquelle ces actes sont produits. On ne sait rien non plus sur la sociologie des usagers des chancelleries. L’environnement de travail du chancelier reste, lui aussi, méconnu.

La journée d’étude propose de réunir plusieurs études de cas afin de mieux comprendre les pratiques des chancelleries consulaires françaises. Elle vise aussi à améliorer nos connaissances sur les motivations des usagers, et à saisir, s’il y a lieu, les différences et évolutions selon les postes et les périodes. Ces travaux pourraient porter, par exemple, sur un type d’acte ou un groupe d’usagers spécifique. Ils pourraient également s’intéresser à l’activité globale d’une chancellerie dans un période donnée. Des études sur la formation des chanceliers, des comparaisons avec le monde des greffiers et des notaires ainsi que des analyses de pratiques archivistiques seraient également bienvenues.

Organisation et contacts

La journée se tiendra le 25 juin 2015 à l’Université de Nantes.

  • L’hébergement sera pris en charge par les organisateurs, le transport sera, en revanche, à la charge du communicant. La langue du colloque ainsi que celle des actes sera le français.
  • Les contributions seront à remettre (dans une limite de 40 000 signes, espaces incluses) aux organisateurs jusqu’au 30 septembre 2015, dernier délai. Elles seront soumises à un comité de lecture qui décidera de leur publication.

Les propositions de communications sont à adresser, par voie électronique, et avant le 15 octobre 2014 au comité scientifique de la manifestation :

Télécharger l'appel à communications


Lieu : Université de Nantes
Partenaire : CERHIO (UMR 6258 - Université de Bretagne-Sud/CNRS), CMMC (EA 1193 - Univeristé de Nice Sophia Antipolis), MAEE, Casa de Velazquez, Ecole française de Rome, Ecole française d'Athènes et LabEx EHNE
Contact : Fabrice Jesné : fabrice.jesne@univ-nantes.fr